Dans cet article, je pars du principe que vous n’êtes pas un professionnel de la finance. Si vous êtes déjà investi dans certains de ces placements, ce n’est pas trop grave ! Vous pouvez toujours les modifier petit à petit.

Je ne vais parler ici que de la majorité des cas. Il y a des subtilités et chaque situation est différente, mais si vous êtes sur le point de mettre votre argent sur un de ces placements, réfléchissez-y à deux fois. Bien sûr, si vous êtes un expert d’un des placements listés ci-dessous, vous n’êtes pas concerné.

Cash (Savings account ou Checking account)

Vous devriez toujours garder un fonds d’urgence (3 à 6 mois de dépenses) mais au-dessus de ce fonds d’urgence, votre argent devrait être investi ou avoir un objectif. Si vous avez un projet financier dans les 12 à 24 mois, votre argent peut rester dans un savings account à condition que ce soit un high yield savings account (une simple recherche sur google suffit à en trouver). Pour mes clients « investisseurs », Oui Financial propose un système avec des Savings accounts autour de 5%.

En dehors de ces cas-là, garder votre cash dans un savings account ou checking account est l’équivalent électronique de mettre de l’argent sous votre matelas.

Quel est le problème ? Au moins, vous ne perdez pas d’argent ? Faux. Vous perdez environ 6%/an en moyenne avec l’inflation (en 2023).

Actions individuelles

Je ne recommande pas aux particuliers d’acheter des actions individuelles sauf si vous un processus précis. Un processus qui vous permet d’expliquer pourquoi vous avez acheté cette action et pourquoi vous allez la vendre. Acheter des actions d’une entreprise parce qu’on y croit où qu’on « sent bien » qu’elle va monter n’est pas la meilleure façon d’investir. Investir dans une entreprise demande un certain nombre de recherches (endettement, actifs, ventes, etc.).

Ça vaut aussi pour les RSUs, stocks options et ESPP que vous recevez.

Pour les ESPPs, maximisez vos contributions et revendez-les immédiatement. Pour les RSUs, c’est un peu plus compliqué et dépend de votre situation. Si vous avez plus de 20/30% de votre patrimoine dans vos RSUs, vous prenez probablement trop de risque.

Dans quoi investir ? ETFs et mutual funds (attention aux frais) vous permettront de diversifier et prendre moins de risques.

Whole Life insurance – WALI comme investissement

Les produits de type life insurance ne sont pas faits pour vous constituer une retraite. Quelque soit le produit, il faut faire attention aux mots « garantie » et « pas imposable ». Ce type d’investissement est cher, complexe et rapporte peu. Votre argent sera mieux investi dans un portefeuille conservateur ou dans l’immobilier si les marchés financiers vous font peur.

En règle générale, je constate que 95% des personnes qui achètent ces produits n’en ont pas besoin. Ils servent principalement à enrichir ceux qui les vendent et pas ceux qui les achètent. Ça ne veut pas dire que les personnes qui vendent ces produits sont malhonnêtes. Je suis persuadé qu’ils pensent que ces produits sont utiles et servent leurs clients.  Donner des conseils financiers et vendre des produits financiers ne vont pas forcément bien ensemble à mon avis…

Par exemple, on a proposé à un de mes clients 27 ans, célibataire et sans enfants, une whole life insurance avec 3% de retour sur investissements garanti.

3% garantie…

Faisons un rapide calcul: 3% garanti – 6% d’inflation (2023) – 1% (je suis généreux ici ça va de 1 à 3%) de frais = -4% cette année garantie. Investir dans ce produit vous rapportera donc -4% garantie cette année en valeur réelle.

La même somme placée vous rapportera nettement plus (je parle ici de 2 ou 3 fois plus) sur le long terme. Je fais régulièrement des comparaisons entre les life insurance et un placement sur les marchés (même conservateur). Je n’ai pas encore trouvé de WALI qui valait le coup.

Sans compter les impôts sur les plus-values que vous paierez au moment de retirer l’argent. Contrairement aux publicités que je vois quelquefois, c’est imposé. C’est subtil, mais seulement les premiums (ce que vous payez) ne seront pas imposés. Les plus-values (3%) seront imposées lors du retrait.

On vous parlera aussi d' »infinite banking », emprunter sur la valeur de votre death benefits à la retraite. Là aussi, mauvaise idée, le taux de l’emprunt est, en général, très élevé.

Dans ma pratique, je les utilise dans deux cas :

  1. Pour protéger une famille lorsque l’un des parents ne travaille pas et que leur patrimoine ne sera pas suffisant pour couvrir leur dépense si la personne qui travaille meurt.
  2. Lorsque le patrimoine immobilier de mes clients est important et qu’il faudra du cash rapidement pour maintenir les biens immobiliers en cas de décès.

Si vous voulez protéger votre famille, une term life insurance est plus adaptée et moins chère.

En revanche, si vous êtes fortuné ($13M+), certaines techniques alliant trust et life insurance peuvent être employées, mais c’est au cas par cas.

Fixed Income Annuity

Là aussi, ce sont des produits complexes et dans la plupart des cas, votre argent sera mieux investi dans d’autres produits. Pour aller plus loin : https://www.usatoday.com/story/money/columnist/2019/04/14/annuity-reasons-why-annuities-bogus/3447557002/

Hedge Funds

Avec des frais élevés (2% total + 20% sur les performances en général), votre argent bloqué pendant quelques années et des performances médiocres, ce n’est pas un investissement que je recommande.

Leveraged ETF

Ces produits ne sont pas faits pour le grand public, mais pour les professionnels. Nous les utilisons quelques fois pour protéger un portefeuille (hedging) temporairement et de manière rapide.

Options, Futures et autres dérivatives, etc.

Ces produits à effet de levier ne devraient être utilisés que par des professionnels.

Avec certains de ces produits, vous pouvez perdre plus que ce que vous avez misé et il est très difficile de prédire leur comportement.

Produits structurés – « structured note »

Les produits structurées font référence à un type de produit financier qui combine une sécurité de dette avec un composant dérivé, tel qu’une option. Ces notes sont conçues pour offrir théoriquement aux investisseurs un potentiel de rendement supérieur tout en offrant une certaine protection contre les pertes.

Les notes structurées ont généralement une date d’échéance fixe et sont émises par des institutions financières. Le rendement de la note est souvent lié à la performance d’un actif sous-jacent, tel qu’un indice boursier ou un panier d’actions, et peut être soumis à diverses conditions ou contingences spécifiées dans les termes de la note.

Les notes structurées peuvent être complexes et peuvent comporter des risques plus élevés que les investissements traditionnels. Elles sont généralement conçues pour les investisseurs avertis qui sont prêts à accepter les risques associés à ces produits. Comme pour tout investissement, il est important pour les investisseurs d’évaluer attentivement les risques et les récompenses potentielles des notes structurées avant d’investir.

Dans la plupart des cas, il est possible de construire le même type de structure de manière plus liquide et plus transparente en utilisant des fonds.

Penny stock

Ces actions ne semblent pas très chères (moins de $1) et c’est, en général, pour de bonnes raisons. Investir dans des penny stocks s’apparentent plus à du casino qu’à un véritable investissement.

L’or et les métaux précieux

Au-delà du fait que l’extraction de ces produits est très mauvaise pour l’environnement, l’or qui a beaucoup monté pendant COVID n’est allé nulle part entre 2011 et 2020 donc à moins d’être un professionnel de ses mouvements, ce n’est pas un investissement que je conseille.

Avant d’investir votre argent dans un produit financier, toujours faire une recherche des retours sur investissements et surtout des risques.

N’hésitez pas à bloquer mon calendrier si vous voulez discuter de votre situation particulière.

Votre conseiller,

Guillaume

A lire également

Un Commentaire

Les commentaires sont fermés.